lundi 21 mai 2018

Une dernière radiophonique 100% Carrefour!

Pour cette dernière de la saison radiophonique, une édition entièrement consacrée au Carrefour international de théâtre de Québec. Venez découvrir quelques-uns des spectacles de cette 18e édition, ce soir dès 17h 30 à l'antenne de CKRL 89,1!

Par Robert Boisclair

17h 30

Trois spectacles qui squatteront les planches des salles du Carrefour international de théâtre de Québec dès demain sont au programme. Venez découvrir:

Réversible en compagnie d'Isabelle Chassé, assistante à la mise en scène (17h 30).

Nombre avec Claudiane Ruelland et Krystel Décary,
co-metteuses en scène et co-dramaturges (17h 50).

Non Finito que nous fera découvrir Claudine Robillard,
co-idéatrice, co-directrice artistique et comédienne (18h 10).


À ne pas manquer!

Ne manquez pas demain matin dès 6h, note dernière Sélection du moment de la saison 18-19 ici même sur ce blogue. Au programme? Un incontournable du printemps québécois.

Bon théâtre et bonne danse !

jeudi 17 mai 2018

Bigico, soirée découverte de la gigue contemporaine: pieds tendres

La Rotonde vous invite à un spectacle qui rebrasse les codes de la gigue, les transforme, l'amène ailleurs, là où on l'attend le moins. Elle s'évade des pieds, mais y demeure un peu tout de même, pour envahir le corps tout entier. Le squatter avec ses cliquetis qui prennent moult formes pour devenir frappements, claquements, frottements ou clapotis.

Une critique de Robert Boisclair

Crédit photo: Valérie Sangin
Synopsis (tiré du site de La Rotonde)
Depuis 2005, la BIGICO se faufile dans le paysage de la danse à Montréal en performant la gigue contemporaine : un nouveau langage chorégraphique issu de la gigue québécoise. Elle met de l’avant la collégialité en regroupant des créateurs contemporains, des chorégraphes et des interprètes de tous horizons.

C’est dans cet esprit que cette première soirée-découverte est offerte au public de la ville de Québec avec huit courtes pièces qui témoignent d’une volonté des artistes de voir encore résonner cette danse dans le coeur de notre société québécoise. Huit visions différentes d’une gigue du 21e siècle, vivante, vibrante et percutante avec des allures résolument contemporaines.

Crédit photo: Valérie Sangin
La gigue qui s'éclate
L'aventure gigue contemporaine offre une panoplie de cliquetis. Des frappements du pied bien sûr mais également des clappements des mains et du corps. Le pied se fait tendre alors que le corps tout entier se fait gigue. Une suite sans fin de doux branle-bas gigués et un corps qui s'éclate en mille mouvements harmonieux. Les gestes sont amples ou pas, les pas frappent le sol ou pas. Une chose est certaine, elle s'éclate. Elle s'infiltre dans des zones inconnues et offre un spectacle fort agréable.

La gigue contemporaine est monologue, théâtre, danse ou acrobatie. Elle est aphone, sans musique, ou se fait électro-acoustique. Tous les styles, toutes les audaces sont permis. C'est ce qui fait son charme.

Crédit photo: Valérie Sangin
Une découverte surprenante
La gigue proposée ici, balance entre tradition et audace. N'abandonnant nullement ses origines, elle s'offre des nouveaux mouvements. De frontale et fermée, elle devient multiple et ouverte.

Huit moments, huit univers, huit chorégraphies. Avec Accolades et quiproquos, elle sait être souriante, avec Sonore dés_accord, elle se fait invitante et séduisante et avec Prescrit pour pieds, elle joue magnifiquement du pied. Elle sait même prendre le rythme du coeur avec Une gigue sur le coeur, magnifique moment en compagnie de Sandrine Martel-Laferrière qui danse au rythme de ses propres battements cardiaques.

Le rythme est au centre de cette danse multiple dans toutes les chorégraphies. Mi-gigue, mi-raisin, en compagnie de la talentueuse Mélissandre Tremblay-Bourassa, propose un rythme constamment cassé, brisé, dans des chaussures déparaillées, chausson de ballerine dans un pied et bottillon dans l'autre. (re)tracer, en ouverture de spectacle, propose un rythme de l'intime et tout en douceur. Fil conducteur, en résonance corporelle, et Espace 2016, avec ses furies passagères, proposent des rythmes syncopés.

Un spectacle qui sort des sentiers battus et une belle découverte à découvrir avant qu'elle quitte Québec. Une première tournée pour la Bigico (Biennale de gigue contemporaine) et, espérons-le, pas la dernière.

Crédit photo: Valérie Sangin
Allez-y surtout si vous aimez: la gigue revisitée et déstructurée, découvrir des univers forts variés, la rythmique corporelle et sonore, découvrir la richesse de notre folklore.

À La Rotonde jusqu'au 18 mai. Avec Antoine Turmine, Sandrine Martel-Laferrière, Mélissandre Tremblay-Bourassa, Philippe Meunier, Ian Yaworski et Olivier Arsenault. Des chorégraphies de Lük Fleury, Sandrine Martel-Laferrière, Mélissandre Tremblay-Bourassa, Philippe Meunier, Ian Yaworski, Marie-Ève Tremblay, Antoine Turmine et Benjamin Hatcher.

Bon théâtre et bonne danse!

mardi 15 mai 2018

La sélection du moment: Amadeus

La sélection du moment c’est une suggestion, une seule, d’un film ou d’un livre sur le théâtre ou la danse, d’un spectacle dansé ou théâtralisé ou encore d’un événement relié à un de ces deux arts que vous ne devez manquer sous aucun prétexte.

Par Robert Boisclair

Crédit photo: Stéphane Bourgeois
Amadeus
Le Trident propose pour une toute dernière semaine, un spectacle épique et majestueux. Un sublime moment de théâtre enrobé de la magnifique musique de Mozart. Un écrin splendide, Jacques Leblanc au sommet de son art et une magnifique distribution font de ce spectacle un incontournable de cette fin de saison 18-19. Une intrigue palpitante, entre génie et décadence.

Vi saluto! Ombri del futuro! Antonio Salieri a vostro servizio!
Je commence à vous distinguer… dans vos fauteuils…
Fantômes du futur. Montrez-vous… Je vous le demande. Apparaissez.
Entrez avec moi dans ce vieux salon poussiéreux
aux premières heures de ce sombre jour de novembre 1823,
et soyez mes confesseurs ! Resterez-vous avec moi jusqu’à l’aube?
Jusqu’à l’aube seulement ! à six heures !
[…] Et maintenant, gentes dames et chers messieurs, je vous présente – pour une seule représentation - ma dernière composition intitulée La Mort de Mozart
ou Suis-je coupable? dédiée à la postérité,
pour la dernière nuit de ma vie!
Salieri (scène 2)

Crédit photo: Stéphane Bourgeois
Synopsis (tiré du site web du Trident)
Nous sommes à Vienne, le compositeur Salieri jouit de la faveur de l’Empereur. Mais un jeune prodige insolent du nom de Wolfgang Amadeus Mozart parcourt l’Europe et fait irruption à la cour. Précédé d’une flatteuse réputation, Mozart est en voie de devenir le plus grand compositeur du siècle.

Face à un tel talent, Antonio Salieri devient dévoré par la jalousie. Qu'une musique aussi belle puisse émaner d'un être aussi vulgaire lui apparaît comme l'un des tours les plus cruels de Dieu. Comprenant la menace que représente le jeune Mozart, il tente de l’évincer tout en essayant de décortiquer son génie exceptionnel.

Amadeus demeure une pièce forte en émotion, drôle, cruelle, haletante, qui parle d’indulgence, de jalousie, et nous montre à quel point l’être humain est capable du meilleur comme du pire. Une oeuvre mythique à l’image du compositeur qui l’a inspirée.

Jusqu'au 19 mai au Trident
Avec Bertrand Alain, Roxanne Bédard, Nancy Bernier, Israël Gamache,
Marie Gignac, Pierre-Olivier Grondin, Jacques Leblanc, Véronika Makdissi-Warren,
Mary-Lee Picknell, Lucien Ratio, Réjean Vallée, Rachel Baillargeon,
Jonathan Bédard, Kevin Geddes, Karina Laliberté, Jean-Michel Marois,
Marie-Andrée Mathieu, Anne-Marie Bernard et Alexandre Sauvaire.
Un texte de Peter Shaffer
Une mise en scène d'Alexandre Fecteau
Pour en savoir plus

Bon théâtre et bonne danse!

lundi 14 mai 2018

Panel de fin de saison

Pour cette avant-dernière de la saison radiophonique, un panel en compagnie de l'équipe autour de nos coups de coeur de la dernière saison et de nos attentes pour le Carrefour qui approche à grands pas. Venez découvrir nos bonheurs culturels de la saison ce soir à l'antenne de CKRL 89,1 (dès 17h 30)!

Par Robert Boisclair

17h 30

Une émission complète autour des coups de coeur de l'équipe de la saison qui s'achève et des spectacles à ne pas manquer au Carrefour international de théâtre de Québec qui débutera dans 8 jours. Camille Proust, Ève Méquignon et David Lefebvre seront en studio pour vous les faire découvrir.

À ne pas manquer!

Ne manquez pas demain matin dès 6h, note Sélection du moment ici même sur ce blogue. Au programme? Un spectacle qui allie musique classique, opéra et théâtre.

Bon théâtre et bonne danse !

mardi 8 mai 2018

La sélection du moment: Entracte!

La sélection du moment c’est une suggestion, une seule, d’un film ou d’un livre sur le théâtre ou la danse, d’un spectacle dansé ou théâtralisé ou encore d’un événement relié à un de ces deux arts que vous ne devez manquer sous aucun prétexte.

Par Robert Boisclair

Entracte!
Entracte! est une baladodiffusion ludique et passionnante initiée par David Lefebvre de montheatre.qc.ca. Épisodiquement, il propose une interview avec un intervenant de l'univers théâtral québécois. Une occasion rare d'entendre nos artistes et vedettes locales de Québec dans une discussion à bâtons rompus d'une vingtaine de minutes. Une rencontre qui propose un regard différent de ceux qui se consacrent à faire rayonner le théâtre: leurs coups de coeur, leur méthode de travail et, pourquoi pas, comment leur est venu l'amour du théâtre.

Le plus récent épisode, le quatrième, souligne le travail de la metteuse en scène, de la dirigeante artistique d'un théâtre et de la comédienne Marie-Hélène Gendreau.

J’ai une force, je suis capable de rassembler les équipes, d’amener plus loin,
de mener les projets, (…) j’ai ça […] les gens croient en moi pour ça aussi […]
j’y vais le plus honnêtement du monde, le plus à l’écoute aussi de ce que mon milieu a besoin… 
Marie-Hélène Gendreau (extrait de la baladodiffusion Entracte!, épisode 4)

Synopsis (tiré du site montheatre.qc.ca)
L’objectif du podcast est simple : amener l’auditeur.trice à découvrir, de manière ludique et relax, le monde du théâtre, mieux connaître les rouages, les intervenants, etc. Et le principe est tout aussi simple :

Trois parties :

1. Le podcast commence toujours avec l’animateur qui demande : «et puis, comment as-tu trouvé la première partie ?» L’invité.e doit en quelques mots décrire/improviser son appréciation ou sa dépréciation d’un spectacle fictif auquel les deux personnes assistent (puisqu’on est dans un «entracte», voir point 2).

2. On se retrouve ainsi dans un «faux entracte» de théâtre, comme si deux spectateurs se jasaient en attendant la reprise du spectacle. La discussion se fait en 20 minutes. Ce n’est pas exactement une entrevue, même si l’animateur dirige la discussion : c’est un échange entre deux personnes. Si l’invité.e répond aux questions, il-elle a aussi le droit de poser des questions à l’animateur. Rien de fictif ici, tout se joue dans la réalité. Exemple : dans le cas d’un metteur en scène, on pourrait aborder son rôle, les difficultés du métier, les implications sur une saison ; un éclairagiste : comment il prépare tel spectacle, comment il peut imposer sa signature, etc.

3. Vingt minutes plus tard, on entend un rappel à «revenir à nos places pour la 2e partie du spectacle». L’invité.e doit donc donner en quelques mots ses attentes envers la seconde partie du spectacle fictif. La première et la dernière partie servent de « liant », de moment ludique et comique.

Entracte! est diffusé épisodiquement sur montheatre.qc.ca
Une idéé et une interview réalisée par David Lefebvre

Bon théâtre et bonne danse!