29 août 2015

Les samedis des programmations: Les Gros Becs

Chaque samedi d'août, venez découvrir les programmations 15-16 des salles de théâtre et de danse de Québec. Cette semaine deux programmations pour le prix d'une. Voici donc les spectacles du théâtre jeune public Les Gros Becs.

Un menu de 16 pièces dont six créations tiendront l'affiche des Gros Becs en 2015-2016. Tour d'horizon d'une saison prometteuse!

Par Robert Boisclair

EMMAC terre marine
Crédit photo: Frédérik Duchesne

Six spectacles pour les grands (9-17 ans) et dix pour les petits (1-8 ans) squatteront les planches du théâtre en 2015-2016.

Saison des petits (1-8 ans)
Retour de Flots, tout ce qui brille voit qui avait connu un fort succès en 2012. Un spectacle sensible, parsemé d'images et de poésie. À l'affiche du 1er au 11 octobre. L'histoire de Pekka, une toute petite tortue qui, comme à tous les soirs, attend son histoire et qui part à la recherche de Mamzelle lune, sera à l'affiche du 13 au 15 mai. Enchantés propose une rencontre entre l’art et les tout-petits à partir d’un an. Un danseur et un musicien apprivoisent leurs langages et les font découvrir aux petits. Au programme du 18 au 22 mai.

Une ville silencieuse prendra vie sous l'oeil inquisiteur d'un comédien-manipulateur. Il fera découvrir aux spectateurs une drôle de petite communauté composée de personnages âgés. Le spectacle s'intitule Toi du monde et sera à l'affiche du 14 au 25 octobre. Le coeur en hiver raconte l'histoire de la petite Guerda qui part à la recherche de son ami disparu. Aventures et embûches l'attendent sur la route. Au programme du 8 au 27 décembre.

Le cirque s'invite avec Circus incognitus du 3 au 14 février. L'acrobate-jongleur Jamie Adkins y exécute des numéros de cirque étonnants et loufoques.  Dans La nuit de la patate, deux rois bricolent un paradis d'un soir où les patates révèlent des secrets. À l'affiche du 20 avril au 8 mai.

Une dame sans domicile fixe règne sur une petite rue dans une grande ville. Une spectacle clownesque qui fait réfléchir sans faire la morale. Clap! squattera les planches du théâtre du 4 au 15 novembre. Le merveilleux voyage de Réal de Montréal s'inspire du conte Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède transposé au Québec. Le personnage principal, Réal, découvre le Québec à dos de bernache. Au programme du 2 au 13 mars. À travers une confrontation, deux enfants voyagent au coeur de leurs émotions dans Tu dois avoir si froid qui sera à l'affiche du théâtre du 6 au 17 avril.

Saison des grands (9-17 ans)
Petites bûches sera à l'affiche du 27 octobre au 1er novembre. Marco, perdu dans une ville de l'Europe de l'Est, rencontre deux petites gaillardes qui lui font découvrir la ville avec leurs yeux poétiques. EMMAC terre marine sera bercée par la musique originale de Jorane et par les paroles de Richard Desjardins qui fait la narration du spectacle. Une jeune fille plongée dans l'océan part à la recherche de ses origines. Le spectacle est inspiré d'un conte inuit et sera à l'affiche du 17 au 22 novembre. Dans ma maison de papier, j'ai des poèmes sur le feu raconte l'histoire d'une vieille dame et d'une toute jeune fille qui dialoguent, s'interrogent et déjouent le passeur. Du 15 au 20 mars.

Les Zurbains, ces histoires écrites par des jeunes adolescents reviennent pour une nouvelle édition du 24 au 27 novembre. L'auteur Jean-Rock Gaudreault offre de magnifique dialogues entre un homme d'âge mûr, Molière au sommet de sa gloire, et un jeune admirateur audacieux. Jouez, monsieur Molière! est un hommage au théâtre ponctué de scènes loufoques inspirées de la commedia dell'arte. Au programme du 24 au 26 février. Avant l'archipel mélange savamment conte, musique, chant et improvisation dans un spectacle où deux interprètent entrainent le spectateur dans une nouvelle mythologie autour des premiers émois amoureux. À l'affiche du 30 mars au 1er avril.

Vous pouvez en apprendre plus sur la programmation et les tarifs en vous rendant sur le site des Gros Becs ici.

Bon théâtre et bonne danse !

Les samedis des programmations: Premier acte

Chaque samedi d'août, venez découvrir les programmations 15-16 des salles de théâtre et de danse de Québec. Cette semaine deux programmations pour le prix d'une. Voici donc la première de ces deux programmations, celle de Premier acte.

Plus que jamais Premier acte offre une programmation qui propose un regard neuf sur le monde qui nous entoure. Coup d'oeil sur une saison prometteuse!

Par Robert Boisclair

Quelques visages de la saison 15-16 de Premier acte.
Crédit photo: Cath Langlois

Neuf spectacles osés, vivants et bien ancrés dans le monde d'aujourd'hui squatteront les planches de Premier acte au cours de la saison 15-16.

Hors les murs
Premier acte ouvre sa saison avec un spectacle hors ses murs. Trois nuits avec Madox aura lieu au bar L'Autre Zone de Limoilou du 29 septembre au 10 octobre. Dans un bar au bord de la mer, des personnages dépareillés s'y rencontrent et jurent avoir passé les trois dernières nuits avec le même homme. Un texte aux allures beckettiennes sur le mensonge et l'incommunicabilité.

Suivra Crépuscule du 20 au 31 octobre. Théâtre, danse et marionnettes seront de cette pièce qui s'intéresse à la vieillesse et à la maladie d'alzheimer. Un sujet difficile abordé avec humour et sensibilité. Et au pire, on se mariera, tiré du roman de Sophie Bienvenu, tiendra l'affiche du 3 au 7 novembre. Un huis clos drôle et déchirant qui s'intéresse à l'amour et à l'adolescence.

Des femmes se racontent dans Sur la montagne nue. Elles squatteront le théâtre de la rue De Saleberry du 17 novembre au 5 décembre. Confidences intimistes de huit duos féminins au programme. La mi-saison d'automne se conclut à nouveau cette année avec les pétillants Contes à passer le temps du 11 au 20 décembre. Six auteurs, six quartiers, six contes urbains pour célébrer Noël.

Appréhender le destin
C’est avec la pièce Sauver des vies que s’ouvrira l’année 2016, du 19 janvier au 6 février. Murielle, 48 ans, et Maude, mi-vingtaine, sont toutes les deux frappées par un cancer incurable. Deux manières d'aborder l'inéluctable. Une tendre et surprenante réflexion sur la maladie et la mort.

Jean-Denis Beaudoin, qui nous avait agréablement surpris avec son premier texte, Mes enfants n'ont pas peur du noir, au cours de la saison 14-15, proposera son deuxième texte, Épicerie, du 16 février au 5 mars. Une impossible histoire de file d'attente à l'épicerie est prétexte à une réflexion où les théories de Karl Marx et les idées véhiculées par l'ancien testament se croisent et s'entrechoquent.

Architecture du printemps sera au programme du théâtre du 15 mars au 2 avril. À l'occasion du 125e anniversaire de la mort de Van Gogh, trois hommes se retrouvent et envisagent un nouveau printemps de leur vie. Un spectacle qui parle de lumière sur fond de Printemps érable et des derniers printemps de Van Gogh. Pour clore sa saison, Premier acte offre à son public une incursion dans l'univers des maisons closes et des after-hours avec Mme G., du 12 au 30 avril.

Vous pouvez en apprendre plus sur la programmation et les tarifs en vous rendant sur le site du théâtre Premier acte ici.

Bon théâtre et bonne danse !

22 août 2015

Les samedis des programmations: Trident

Chaque samedi d'août, venez découvrir les programmations 15-16 des salles de théâtre et de danse de Québec. Les spectacles du Trident sont au programme de ce samedi.

Avec cinq spectacles au compteur la saison du Trident s'annonce palpitante. Regards sur une programmation moderne et vivante.

Par Robert Boisclair

Robert Lepage en marquis de Sade dans Quills

Big Brother envahit le théâtre
Georges Orwell et son 1984 squatteront les planches du Trident du 3 au 28 novembre. Une pièce sur le totalitarisme et la réécriture de l'Histoire à des fins politiques. La pièce sera mise en scène par Édith Patenaude et sera coproduite avec le Théâtre Denise-Pelletier de Montréal.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
«Comment un homme s’assure-t-il de son pouvoir sur un autre, Winston?

Winston réfléchit :
En le faisant souffrir, répondit-il.

Exactement. En le faisant souffrir. L’obéissance ne suffit pas.
Comment, s’il ne souffre pas, peut-on être certain qu’il obéit,
non à sa volonté, mais à la vôtre?
Le pouvoir est d’infliger des souffrances et des humiliations.
Le pouvoir est de déchirer l’esprit humain en morceaux
que l’on rassemble ensuite sous de nouvelles formes que l’on a choisies.
Commencez-vous à voir quelle sorte de monde nous créons?
C’est exactement l’opposé des stupides utopies hédonistes
qu’avaient imaginées les anciens réformateurs.
Un monde de crainte, de trahison, de tourment.
Un monde d’écraseurs et d’écrasés, un monde qui,
au fur et à mesure qu’il s’affinera, deviendra plus impitoyable.
Le progrès dans notre monde sera le progrès vers plus de souffrance.
L’ancienne civilisation prétendait être fondée sur l’amour et la justice.
La nôtre est fondée sur la haine.
Dans notre monde, il n’y aura pas d’autres émotions que la crainte,
la rage, le triomphe et l’humiliation.
Nous détruirons tout le reste, tout.»
Extrait du livre 1984
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dieu du carnage ouvrira la saison du Trident du 15 septembre au 10 octobre. Cette comédie noire où tous les personnages se trouvent sur un pied d'égalité fait craquer le vernis de la politesse forcée. Le carnage éclate entre des gens cultivés et bien élevés qui tentent de régler à l'amiable un conflit entre leurs enfants.  Une coproduction du Théâtre Niveau Parking.

Robert Lepage au retour des Fêtes
Quills, dans une mise en scène conjointe de Robert Lepage et Jean-Pierre Cloutier, squattera la scène du Trident du 12 janvier au 16 février. Cette production aborde l'insoutenable sadisme de l'être alors qu'un abbé tente de réhabiliter un marquis de Sade vieillissant (interprété par Robert Lepage). Humour noir et sadisme au menu.

La famille Lapin sera sur scène du 1er au 26 mars. Maman Lapin qui s'imagine que tout autour d'elle se déroule plutôt bien règne, en fait, sur une famille en pleine dégringolade. Une pièce où ça rigole, ça vocifère, ça s’affectionne et où il y a de l’amour et de la solidarité. Drôle et tendre Lapin Lapin est un texte qui aborde sur le ton de la comédie des thématiques sociales et politiques et dégage des valeurs fondamentales concernant la famille, l’autonomie des jeunes et la place de la femme dans la société. La mise en scène sera de Martin Genest.

L'orangeraie de Larry Tremblay débarque sur la scène du Trident du 26 avril au 21 mai. Un obus traverse le ciel, tuant les grands-parents de deux frères jumeaux. Des hommes viennent réclamer vengeance pour le sang versé. Le premier frère jumeau, à moins que ce soit le second, devra consentir au plus grand des sacrifices. Une pièce sur la guerre et la haine qui arrache deux jeunes à l'éden de l'enfance et plante dans leur coeur et leur âme, lorsqu'ils survivent, un arbre qui ne donne comme fruit que la douleur, la colère et la culpabilité.

Vous pouvez en apprendre plus sur la programmation et les tarifs en vous rendant sur le site du Trident ici.

Bon théâtre et bonne danse !

15 août 2015

Les samedis des programmations: la Bordée

Chaque samedi d'août, venez découvrir les programmations 15-16 des salles de théâtre et de danse de Québec. Cette semaine les spectacles de la salle de la rue St-Joseph sont en vedette.

La programmation 15-16 propose un vaste choix de productions: création, comédie, drame. Une programmation riche pour un théâtre bien vivant.

Par Robert Boisclair


Cinq spectacles en saison régulière et deux pièces en accueil meubleront la programmation 15-16 de la Bordée.

Un automne sous le signe du drame
La saison 2015-2016 s’ouvrira le 15 septembre prochain avec Bousille et les justes. Ce texte de Gratien Gélinas, l'un des pères fondateurs de la dramaturgie québécoise, dénonce l'hypocrisie de la société québécoise, celle de la fin du régime duplessiste. Elle est un examen de conscience des valeurs de cette époque.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
«BOUSILLE : Vous ne pouvez pas me demander de faire une chose pareille.
HENRI : Quoi ?
BOUSILLE : Vous savez bien que ce serait un faux serment…
HENRI : Écoute, toi…
BOUSILLE, le sang glacé : Le bon Dieu me laisserait retomber dans mon vice,
sûr et certain…
HENRI, pris d’une rage sourde : Je t’avertis charitablement :
le temps de niaiser est fini.»
Extrait de Bousille et les justes
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Trainspotting, Ferrovipathes pour les amateurs du film britannique, tiendra l'affiche dès le 27 octobre. Sexe, drogue et alcool sont au menu de cette oeuvre coup de poing qui a marqué les esprits lors de sa première présentation lors de la saison 12-13 de Premier acte. Cette pièce qui présente une génération en perte de repères oblige le spectateur à se poser des questions sur la société et la façon dont elle s'occupe des générations qui suivent. Des valeurs et un modèle qui ne conviennent pas à une bonne partie d'entre eux. Une dérive qui interpelle.

Deux pièces en accueil
Tu te souviendras de moi tiendra l'affiche du 24 novembre au 5 décembre. Cette production du Théâtre de La Manufacture mettra en vedette, entre autres, Guy Nadon et Marie-Hélène Thibault. Une pièce bouleversante de François Archambault qui parle de la mémoire, de la transmission, du temps qui passe et du refus de disparaître.

Beu-bye 15, la revue de l'année de Québec revient après un beau succès à sa première mouture l'an passé. L'équipe originale présentera une revue de l'année haute en couleurs, remplie d'humour, de caricatures et de chansons. La production sera présentée du 15 au 20 décembre.

Trois spectacles à l'hiver/printemps
L'année 2016 débutera avec Matéo et la suite du monde du 19 janvier au 13 février. Cette production est le fruit  de la rencontre de comédiens de la scène québécoise et d'interprètes vivant avec des limitations fonctionnelles. Matéo et la suite du monde, c'est l'histoire d'un quotidien déchiré, d'un voyage tourmenté sur une île où habitent les personnages qui ont marqué l'existence de Matéo, jeune homme vivant avec le syndrome d'Asperger.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
«MATÉO : J’me présente : Matéo Lemieux.
J’suis pas comme tout l’monde.
Je vis avec un syndrome d’Asperger.
C’est une version légère de l’autisme.
C’est comme de la Budweiser, mais version Bud light, ça passe mieux.»
Extrait de Matéo et la suite du monde
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'adultère sera au centre de Feydeau qu'offrira la Bordée à son public du 1er au 26 mars. Une soirée de théâtre à la carte et interactive où le public décidera du déroulement de la soirée. Les spectateurs, avec l'aide d'un maître de cérémonie, auront à choisir parmi un certain nombre de courtes comédies de Georges Feydeau. L'ambiance sera celle du cabaret parisien où chansons et numéros comiques alterneront avec les textes de Feydeau. Une soirée qui s'annonce divertissante, pleine de rebondissements et qui sera différente à chaque soir.

La saison se terminera avec Qui a peur de Virginia Woolf? du 12 avril au 7 mai. Cette pièce culte d'Edward Albee questionne avec force et ironie l'utopique rêve américain.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
«J’ai toujours pensé que l’une des responsabilités de l’auteur dramatique était
de montrer aux gens à quoi ressemble leur époque, dans l’espoir que peut-être
ils changeront.»
Edward Albee (1965)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vous pouvez en apprendre plus sur la programmation et les tarifs en vous rendant sur le site de la Bordée ici.

Bon théâtre et bonne danse !

12 août 2015

Cinédanse s'offre Québec

C'est à Québec, au Musée de la civilisation, que se tiendra la deuxième édition de Cinédanse, en marge de l'exposition Corps rebelles.

Par Robert Boisclair


L'événement qui se déroulera du 24 au 27 septembre proposera une cinquantaine de films et d'oeuvres originaires de 15 pays. Les créations de nombreuses femmes cinéastes, chorégraphes et interprètes seront mis en valeur à l'occasion de ce rendez-vous cinéma et danse. Nombres d'entres elles seront sur place pour présenter leur travail.

Parmi les événements fort courus, la rencontre avec le célèbre chorégraphe de la période dorée de Michael Jackson et de Madonna. Il sera en direct de Los Angeles tout de suite après la projection du documentaire The Man Behind the Throne. Un hommage à la grande dame de la danse new-yorkaise, Sally Gross.

Des artistes sur place
Parmi les artistes présents, notons la grande danseuse indienne Shantala Shivalingappa qui a travaillé, entre autres, avec Maurice Béjard, Peter Brook et Pina Bausch. Elle ouvrira l'événement en interprétant un courte pièce solo créée avec Pina Bausch sur la scène de l'Auditorium Roland-Arpin, en ouverture d'événement.

En clôture de l'événement, la réalisatrice abitibienne, Béatriz Mediavilla accompagnera son documentaire Danse avec elles qui se consacre à la professeure Lynn Vaillancourt et avec laquelle elle étudié toute sa jeunesse. Les oeuvres de nombreuses artistes dont Chantal Caron, Ariane voineau, Louise Lecavalier et Virginie Brunelle seront également présentées pendant le festival.

Des ateliers pour tous
En plus des séances de projection et des rencontres avec les artistes, des ateliers gratuits et ouverts à tous seront offerts. Parmi les ateliers proposés, celui destiné aux personnes âgées de plus de 60 ans semble particulièrement intéressant. Il est malheureusement complet mais les visiteurs pourront observer les participants pendant leur prestation.

Un occasion unique de découvrir la danse sous un nouveau jour! Pour en savoir plus, visitez le site de Cinédanse.

Bon théâtre et bonne danse !
====================
Les 9 et 10 juillet 2016, je vais prendre part au Cyclo-Défi Enbridge contre le cancer. Si vous voulez en savoir plus sur cet événement caritatif, faire un don ou encore relever ce défi stimulant, vous pouvez cliquer ici. Merci de votre générosité!

11 août 2015

Des hommes et de la vase sur le fleuve!

Une création explorant le thème inédit de la vase (oui, vous avez bien lu!) s'offre les berges du fleuve à Saint-Jean-Port-Joli.

Par Robert Boisclair


Le spectacle qui débutera à 18h 30 les 14 et 15 août sera présenté à la marina de Saint-Jean-Port-Joli. Depuis le début du mois de juin, quatre danseurs professionnels, une trentaine de figurants de la région et une classe de troisième année de l'école primaire locale ont étudié, observé et exploré cette matière, la vase, qui transmet les traces du passé et du futur.

Dans ce spectacle intitulé Hommes de vase, la chorégraphe, Chantal Caron, se donne le défi de révéler l'invisible par la danse. Par l'accumulation de petits mouvements, les formes et les mouvements s'animeront. Un spectacle inédit de danse à découvrir!

Pour en savoir plus, visitez le site de Fleuve Espace Danse.

Bon théâtre et bonne danse !
====================
Les 9 et 10 juillet 2016, je vais prendre part au Cyclo-Défi Enbridge contre le cancer. Si vous voulez en savoir plus sur cet événement caritatif, faire un don ou encore relever ce défi stimulant, vous pouvez cliquer ici. Merci de votre générosité!

8 août 2015

Les samedis des programmations: Périscope

Chaque samedi d'août, venez découvrir les programmations 15-16 des salles de théâtre et de danse de Québec. Les spectacles du Théâtre Périscope prennent la vedette aujourd'hui.

Relecture, danse, création, un premier spectacle en anglais et reprise meubleront la programmation des 30 ans du Périscope. Du bonheur sur scène à venir!

Par Robert Boisclair


Le Périscope qui célèbre ses 30 ans offre une saison 15-16 fort varié avec dix spectacles. Une saison qu'il fera bon découvrir.

Un automne chaud
La saison 2015-2016 s’ouvrira le 8 septembre prochain avec Vinci, texte de Robert Lepage ayant marqué l’imaginaire lors de la deuxième saison du Périscope, qui s'appelait à l'époque L'Implanthéâtre, dans une nouvelle mise en scène de Pierre Philippe Guay et Frédéric Dubois. Le théâtre produira un spectacle pour la toute première fois de son histoire, en plus de partir en tournée dans plus de 15 villes de la province avec cette même pièce.

Vinci sera suivi de L’Éveil, collaboration entre Harold Rhéaume (Le fils d’Adrien danse) et Marie-Josée Bastien (Théâtre Les Enfants Terribles) dans un spectacle ode à l’adolescence où se côtoieront danse et théâtre.

Suivra une production de LAB87 de Montréal, Tribus, ayant remporté un vif succès lors de sa présentation à La Licorne à l’automne 2014. Mettant en vedette entre autre Jacques L’Heureux et Monique Spaziani, Tribus sera à l’affiche les deux dernières semaines d’octobre. Novembre sera quant à lui occupé par une création de Christian Lapointe, Sauvageau Sauvageau, montage des textes d’Yves Sauvageau.

Le mois de décembre s’amorcera avec le retour du Festival du Jamais Lu. Finalement, l’année 2015 se terminera avec une reprise, celle de Faire l’amour d’Anne-Marie Olivier, présentée lors de la saison 2013-2014, de retour pour cinq soirs.

Un premier spectacle en anglais
C’est avec le spectacle Grace, adaptation d’un texte de Craig Wright et une première mise en scène du comédien Charles-Etienne Beaulne, que s’ouvrira l’année 2016. Le Périscope accueillera ensuite un spectacle en anglais, surtitré en français. Huff, solo écrit et joué par le jeune ontarien Cliff Cardinal, sera à l’affiche cinq soirs seulement.

En mars, Thomas Gionet-Lavigne fera son entrée au Périscope avec S’Aimer, un spectacle inspiré de la vie et de la mort du poète Hector de Saint-Denys Garneau. Steve Gagnon s’installera ensuite dans la grande salle avec son spectacle Fendre les lacs, dont une première lecture avait pu être entendue aux Chantiers - constructions artistiques du Carrefour international de théâtre en juin dernier. Le spectacle partagera l’affiche avec Ubus Théâtre qui reviendra stationner son autobus jaune, après Le Périple l’automne dernier, pour présenter Caminando & Avlando.

Finalement, la compagnie Les Écornifleuses revient, après Disparaître ici en mars 2015, avec un spectacle tout à fait atypique, écrit et mis en scène par Édith Patenaude. Spectacle en itinérance, Le Monde sera meilleur sera présenté plusieurs fois au cours de la saison, dans les décors des pièces en cours les soirs où il n’y a pas de représentation.

Vous pouvez en apprendre plus sur la programmation et les tarifs en vous rendant sur le site du théâtre Périscope ici.

Bon théâtre et bonne danse !

1 août 2015

Les samedis des programmations: La Rotonde

Chaque samedi d'août, venez découvrir les programmations 15-16 des salles de théâtre et de danse de Québec. La série débute avec les spectacles de danses contemporaines qui animeront les salles de la capitale.

La Rotonde offrira en 2015-2016, une programmation résolument québécoise et axée sur la création. Regard sur des danses de rêves!

Par Robert Boisclair

Exister encore
Crédit photo: Renaud Philippe

Avec dix spectacles, dont plusieurs coproductions, La Rotonde offre une programmation qui regroupe une belle brochette de chorégraphes du Québec. Steve Huot, le directeur général et artistique, éclate sa programmation dans différents lieux: Méduse, Grand Théâtre de Québec, Théâtre de la Bordée, Théâtre Périscope et Théâtre jeunesse Les Gros Becs. Une belle façon de rejoindre de nouveaux publics et, qui sait, se faire des nouveaux fans.

Programmation d'automne
La saison s'ouvrira avec un spectacle de danse, ou est-ce du théâtre, intitulé L'Éveil. Inspiré de L’Éveil du printemps de Frank Wedekind, ce spectacle, du chorégraphe Harold Rhéaume et de la metteure en scène Marie-Josée Bastien, est une ode aux nombreux éveils qui jalonnent le passage de la vie adolescente à la vie adulte. Le spectacle est une coproduction du Théâtre Périscope et tiendra l'affiche du 29 septembre au 10 octobre.

Prismes, du chorégraphe montréalais Benoît Lachambre, s'invite à Méduse du 22 au 24 octobre. Par des constructions gestuelles, anatomiques et scénographiques insolites, Benoît Lachambre et ses danseurs métamorphosent l'espace et les corps dans une sarabande surprenante. Un spectacle atypique qui en surprendra plusieurs.

Une deuxième coproduction, cette fois avec le Théâtre jeunesse Les Gros Becs, tiendra l'affiche de ce théâtre du 17 au 22 novembre. Inspiré d'un conte inuit, EMMAC Terre marine raconte l'histoire d'une jeune fille plongée dans l'obscurité de l'océan suite au décès de son père. Un spectacle porté par la musique de Jorane et les paroles de Richard Desjardins.

Pierre-Paul Savoie revient, vingt plus tard, avec la création qui l'a mis au monde. Bagne recréation sera présenté au Grand Théâtre de Québec un seul soir, soit le 8 décembre. Rudesse, désolation, complicité et tendresse animent deux hommes confinés dans une structure métallique monumentale. Un spectacle qui parle de quête d'amour et de liberté.

Programmation hiver/printemps
Cette portion de la saison 15-16 s'ouvre avec un programme double. Une Montréalaise, Katia-Marie Germain, et une Québécoise, Maryse Damecour, proposent un doublé sur le corps. Avec FOLDS, de Katia-Maria Germain, des paysages éphémères d'ombre et de lumières naissent du croisement entre une installation interactive et les danses graciles et sensibles des interprètes. Exister encore, de Maryse Damecour, propose de démasquer les multiples visages que revêt un même individu. Ce doublé tiendra l'affiche de Méduse du 21 au 23 janvier.

Avec Ce n'est pas la fin du monde, sept danseurs se confrontent à l'urgence de vivre dans un monde en pleine mutation. À l'affiche du Théâtre de la Bordée les 16 et 17 février. Un couple amoureux s'attire, se repousse et se complète par un savant alliage de danse et de nouveaux médias. (Entre) squattera les planches de Méduse du 24 u 26 février.

Cinq virtuoses proposent huit solos exigeants physiquement dans le spectacle Solitudes solo. La musculature masculine est mise en valeur dans ce spectacle qui tiendra l'affiche de Méduse les 30 et 31 mars. Danse explosive, projections filmiques et la musique du groupe Godspeed You! Black Emperor offrent des séquences chorégraphiques fragmentées qui mettent en valeur la force de résilience de l'humain, le 15 avril au Grand Théâtre de Québec dans un spectacle intitulé Monumental.

Le seul spectacle hors-Québec clôturera la saison de La Rotonde. S'inspirant de la coopération et de la solidarité pour investir de nouveaux territoires physiques, Vital Few, de la compagnie vancouveroise 605 Collective, propose un amalgame de danses urbaines et contemporaines. À l'affiche de Méduse du 28 au 30 avril.

Vous pouvez en apprendre plus sur la programmation et les tarifs en vous rendant sur le site de La Rotonde ici.

Bon théâtre et bonne danse !