26 décembre 2015

Cinq spectacles pour combattre la morosité!

La morosité, jugulée par les médias et bien amplifiée par vos collègues de travail, vous accable? Le vaste choix hiver/printemps 2016 de spectacles en théâtre et en danse vous décourage? 

Par Robert Boisclair

Voici donc quelques antidotes à la grisaille de la saison et à la morosité en général qui vous permettront de combattre efficacement ces maux qui vous assaillent!

Pour l'amour du cirque...

Le cirque, surtout lorsqu'il est clownesque, est l'antidote de choix à la morosité ambiante. Avec son spectacle Circus Incognitus, l'artiste de cirque Jamie Adkins propose un personnage lunaire, sensible et poète qui use de mille et une inventions pour arriver à ses fins. Le spectacle séduit les adultes comme les enfants par ses exploits acrobatiques. Un spectacle pour s'amuser en famille et s'extasier devant les exploits de cet artiste incroyable.


Circus Incognitus
Les Gros Becs
Du 3 au 14 février

Une comédie déjantée...

Comment résister à une comédie de Coline Serreau? Impossible. La famille Lapin, banale à tous points de vue, en apparences seulement, avec un papa qui rentre du boulot, une maman qui cuisine, des enfants qui étudient et révisent leur devoir... Mais la famille Lapin est bien loin d'être ordinaire. Elle est en pleine dégringolade. Une pièce où ça rigole, ça vocifère, ça s’affectionne et où il y a de l’amour et de la solidarité. Drôle et tendre Lapin Lapin est une comédie politico-poétique pleine d’humour, de profondeur et d’espoir… un baume de mi-saison!


Lapin Lapin
Le Trident
Du 1er au 26 mars

Amalgame de danses...

Il n'y a rien de tel qu'un peu de danse en début de printemps pour se remettre sur le piton et évacuer la morosité ambiante. Vital Few propose un joyeux amalgame de danses contemporaines et urbaines. Une prestation acrobatique, stupéfiante et électrisante qu'il ne faut pas rater pour débuter son printemps sur une bonne note.

Crédit photo: David Cooper

Vital Few
La Rotonde
Du 28 au 30 avril

Ciel, mon mari!

Un Feydeau en mode interactif et éclaté, ça vous tente? C'est ce que propose la Bordée pour le mois de mars. Une belle façon de clore la saison d'hiver. Une soirée cabaret où chansons et numéros comiques alternent avec des textes de Feydeau. Un spectacle différent chaque soir puisque le public sélectionnera en direct les extraits de Feydeau.


Feydeau
La Bordée
Du 1er au 26 mars

Rire un bon coup...

Dialogue, farce et jeu masqué se marient à merveille dans ce Jouez, monsieur Molière! que propose Les Gros Becs en février. Des scènes intimistes côtoient des séquences loufoques inspirées de la commedia dell'arte dans ce docu-fiction qui émerveille les jeunes comme les adultes avec ses calembours et dialogues juteux.


Jouez, monsieur Molière!
Les Gros Becs
Du 24 au 26 février

Bon théâtre et bonne danse !
====================
Les 9 et 10 juillet 2016, je vais prendre part au Cyclo-Défi Enbridge contre le cancer. Si vous voulez en savoir plus sur cet événement caritatif, faire un don ou encore relever ce défi stimulant, vous pouvez cliquer ici. Merci de votre générosité!

23 décembre 2015

Ma culture à moi: dix spectacles marquants de 2015! Deuxième partie.

L'année 2015 s'achève et elle fut fort variée et étonnante en théâtre et en danse. Plusieurs spectacles ont marqué mon imaginaire cette année. Voici donc, sans aucun ordre précis, la deuxième et dernière partie des spectacles que je n'oublierai pas de sitôt!

Un commentaire de Robert Boisclair


Le monde sera meilleur
(Périscope, automne 2015)


Spectacle hors norme. À la fois cri du coeur et cri de passion.
Certainement l'oeuvre la plus personnelle d'Édith Patenaude
où elle se livre sans pudeur et sans faux-fuyants.
Spectacle imparfait et rugueux mais nécessaire.


Prismes
(Rotonde, automne 2015)

Crédit photo: Montréal Danse

Spectacle aux multiples facettes qui joue avec le trompe-l'oeil.
Styles dansés variés, éclairages magnifiques et danseurs au summum de leur art
se côtoient dans un spectacle qui laisse pantois mais qui séduit assurément.
Des danseurs magnifiques et des chorégraphies éclatées pour
un spectacle déjanté et coloré.


Le Dieu du carnage
(Trident, automne 2015)

Crédit photo: Stéphane Bourgeois

Dans cette comédie aux dents longues, l'auteur,
Yasmin Reza, fait craquer le vernis de la politesse forcée.
Un quatuor d'excellents comédiens se livre
à une joute verbale féroce et absolument délicieuse.
Le masque de la civilité ne tient pas longtemps
et les coups bas fusent dans une hilarante comédie.


L'éveil
(Périscope, automne 2015)

Crédit photo: Daniel Richard

À mi-chemin entre la danse et le théâtre,
L'éveil est un spectacle aux accents juvéniles qui combine le plaisir fou de la danse
et l'amour des mots. Environnement sonore, danse, théâtre, vidéo
s'imbriquent merveilleusement bien dans une production légère.

W;t
(Bordée, hiver/printemps 2015)



La magnifique Lorraine Côté (photo) offre un de ses grands rôles
dans ce spectacle où elle se surpasse.
Une belle réflexion sur la vie, malgré le fait que son personnage soit en fin de vie.
Un spectacle touchant qui questionne sur le sens que l'on donne à sa vie.
Une grande caresse à la vie et à ses petits moments qui la rendent si précieuse.
Notre critique du spectacle

Découvrez notre proposition de spectacles pour combattre la morosité le 26 décembre.

Bon théâtre et bonne danse !
====================
Les 9 et 10 juillet 2016, je vais prendre part au Cyclo-Défi Enbridge contre le cancer. Si vous voulez en savoir plus sur cet événement caritatif, faire un don ou encore relever ce défi stimulant, vous pouvez cliquer ici. Merci de votre générosité!


21 décembre 2015

Un super panel pour terminer l'année en beauté!

Un seul thème mais beaucoup de plaisirs pour terminer cette belle année théâtrale et dansée.

Par Robert Boisclair


Premier, deuxième et troisième bloc - dès 17h 30

Tout l'équipe sera réunie pour vous faire connaître ses meilleurs spectacles de décembre, de l'automne et de l'année. Venez découvrir les choix de l'équipe dès 17h 30. Une revue de l'année à la manière des Enfants du paradis.

Beu-bye 15

Bon théâtre et bonne danse !
====================
Les 9 et 10 juillet 2016, je vais prendre part au Cyclo-Défi Enbridge contre le cancer. Si vous voulez en savoir plus sur cet événement caritatif, faire un don ou encore relever ce défi stimulant, vous pouvez cliquer ici. Merci de votre générosité!

19 décembre 2015

Ma culture à moi: dix spectacles marquants de 2015! Première partie.

L'année 2015 s'achève et elle fut fort variée et étonnante en théâtre et en danse. Plusieurs spectacles ont marqué mon imaginaire cette année. Voici donc, sans aucun ordre précis, la première partie des spectacles que je n'oublierai pas de sitôt!

Un commentaire de Robert Boisclair


Trainspotting
(Bordée, automne 2015)

Crédit photo: Pierre-Marc Laliberté

Spectacle dynamite de la saison d'automne
qui n'épargne rien au spectateur avec des scènes dures et émotives.
La parole crue et terriblement vraie d'Irvine Welsh dépeint une jeunesse en crise
et en perte de repères, une jeunesse sans espoir.
Claude Breton-Potvin est déchirante de vérité.
Lucien Ratio (photo), quant à lui, est impeccable.


Les fourberies de Scapin
(Bordée, hiver/printemps 2015)

Crédit photo: Nicola-Frank Vachon
Une joyeuse comédie qui prend des allures de bandes dessinées.
Christian Michaud excelle, comme toujours, dans le rôle-titre.
Marianne Marceau (photo) est d'une drôlerie communicative.
Un baume au coeur d'un hivers frisquet.
Notre critique du spectacle


Norge
(Trident, hiver/printemps 2015)

Crédit photo: Stéphane Bourgeois

Un spectacle tout en douceur et sur le ton de la confidence.
Kevin McCoy nous invite au coeur d'un voyage magnifiquement touchant
au coeur de la Norvège de ses ancêtres et de son Québec d'adoption.
Un spectacle sensible, intime et touchant.


Le long voyage de Pierre-Guy B.
(Périscope, hiver/printemps 2015)

Crédit photo: Gilles Landry

Une incroyable épopée au coeur d'un personnage extraordinaire.
Une aventure en mode conte avec un être à la force brute,
aux opinions tranchées et terriblement fragile.


Idiom + Ruminant, Ruminant
(Rotonde, hiver/printemps 2015)

Crédit photo: John McLean et Karine Patry

Un programme double aux airs opposés mais complémentaires.
Le sensible appel à l'autre d'Idiom côtoie l'univers éclaté et déjanté de Ruminant, Ruminant. Sensibilité et humour au programme.
Venez découvrir la suite de mes choix théâtraux et dansés de 2015 le 23 décembre.

Bon théâtre et bonne danse !
====================
Les 9 et 10 juillet 2016, je vais prendre part au Cyclo-Défi Enbridge contre le cancer. Si vous voulez en savoir plus sur cet événement caritatif, faire un don ou encore relever ce défi stimulant, vous pouvez cliquer ici. Merci de votre générosité!



14 décembre 2015

Revue de l'année, contes pour enfants et pour adultes!

L'année tire à sa fin, c'est donc le temps d'en faire le bilan en version théâtrale et de s'offrir des contes pour les petits comme les grands. Et c'est ce que vous offrent Les Enfants du paradis ce soir.

Par Robert Boisclair


Premier bloc - 17h 30

Lucien Ratio viendra nous parler de la deuxième édition de la revue de l'année 100% Québec et intitulée Beu-bye 15.


Beu-by 15
Bordée
Du 15 au 20 décembre


Deuxième bloc - vers 17h 50

Crédit photo: Geneviève Pilon

Catherine Vidal, a metteur en scène du spectacle jeune public Le coeur en hiver, nous entretiendra de ce conte inspirée de l'oeuvre d'Hans Christian Andersen

Le coeur en hiver
Les Gros Becs
Jusqu'au 27 décembre


Troisième bloc - vers 18h 10

Crédit photo: Cath Langlois

Émilie Rioux sera en studio pour nous offrir son commentaire critique de la nouvelle édition des Contes à passer le temps.

Les contes à passer le temps
Une présentation de Premier acte à la Maison Chevalier
Jusqu'au 20 décembre

Bon théâtre et bonne danse !
====================
Les 9 et 10 juillet 2016, je vais prendre part au Cyclo-Défi Enbridge contre le cancer. Si vous voulez en savoir plus sur cet événement caritatif, faire un don ou encore relever ce défi stimulant, vous pouvez cliquer ici. Merci de votre générosité!

12 décembre 2015

Les contes à passer le temps: rire de bon coeur!

La soirée de contes que proposent La Vierge folle et Premier acte est résolument festive et drôle. Un agréable deux heures en compagnie de personnages particuliers. Bidonnage garanti.

Une critique de Robert Boisclair


La Vierge folle invite le spectateur dans six univers contés des quartiers et de la grande banlieue de Québec. Des histoires souvent drôles où le vrai et le faux se mêlent pour le plus grand plaisir des spectateurs. Ce qui unit ces six contes? La différence. Physique, caractérielle ou psychologique. Toujours, ou presque, sous le signe de l'humour.

Rire de bon coeur!
Si le premier conte fait moins dans l'humour, celui inspiré du Vieux-Québec et qui s'intéresse au géant Beaupré, il est celui qui fait la jonction avec les autres. Le personnage du géant Beaupré sera repris de belle manière dans le conte de conclusion. Si la différence évoquée pour ce personnage hors-norme du tournant du XXe siècle est la taille, son impact sur sa courte vie et ses relations avec les autres est tragique. Un premier conte qui va droit au coeur.

Val-Bélair, Saint-Sacrement, Charlesbourg, Lévis et Sainte-Anne-de-Beaupré sont passés au scalpel des auteurs de cette cinquième édition. Certains des personnages sont savoureux. La secrétaire, écrite et interprétée par Valérie Boutin, une très belle découverte, ne laisse pas sa place. Ce personnage célibataire et flamboyant connaît une expérience particulière dans son Val-Bélair natal. Petit bémol pour cette histoire qui connaît une double chute. La finale qui ferme la dernière porte ouverte était de trop.

Le conte qui s'intéresse au quartier de Charlesbourg est particulièrement déjanté. Écrit par Jean-Michel Girouard et interprété par la merveilleuse Sophie Thibeault, il propose une histoire abracadabrante de crèche vivante et d'un incendie dans cette même crèche. La comédienne prend à partie le public dans cette histoire qui fait la part belle aux gens ordinaires qui, très souvent et comme c'est le cas ici, font des choses extraordinaires. Sophie Thibeault excelle dans ce genre de rôle. Elle est drôle. Elle est expressive. Ce qui ne gâche rien, le texte de Jean-Michel Girouard est très bien écrit et coule merveilleusement bien. Une autre belle découverte. Ce conte est l'un des plus beaux moments de la soirée.

Pour Saint-Sacrement Sophie Thibeault, l'auteur, propose un Noël en compagnie de Ginette Reno. Réjean Vallée se glisse dans la peau d'un fan fini de l'album de Noël de Ginette Reno qui quittera sa messe de Noël pour en squatter une autre afin d'écouter sa Ginette chanter Noël. Si l'habillement du personnage est un peu trop caricatural, l'interprétation de Réjean Vallée est juste et drôle à souhait.

Les contes de Lévis, écrit par Noémie O'Farrell et interprété par Jean-Michel Girouard, et celui de Sainte-Anne-de-Beaupré, écrit par Michel Nadeau et interprété par Noémie O'Farrell, versent plus dans le mélodrame que dans l'humour. Au coeur d'une soirée résolument plus humoristique, ces deux contes brisent quelque peu le rythme. Rien de bien tragique. Mais tout de même. L'ambiance festive retombait quelque peu avec ces deux contes.

Six contes, six histoires, six univers. Mais quelques constantes. Au-delà de la différence véhiculée dans chacun des contes, l'amour transpirait un peu partout. Si les personnages offerts sont différents, voire particuliers. Ils sont d'abord et avant tout profondément attachants et amoureux ou en quête d'amour. On sent également que les auteurs aiment leurs personnages. Ils en ont fait des êtres complexes et humains qui ne demandent qu'à être aimés.

Passer du bon temps
Les contes à passer le temps vous feront passer du bon temps en agréable compagnie sans oublier une bonne dose d'amour. Et une bonne dose d'amour à l'approche de Noël, ça fait toujours du bien!

Une présentation de Premier acte à la Maison Chevalier jusqu'au 20 décembre. Avec Véronique Aubut, Valérie Boutin, Jean-Michel Girouard, Noémie O'Farrell, Sophie Thibeault et Réjean Vallée. Une mise en scène de Maxime Robin. Des textes de Valérie Boutin, Jean-Michel Girouard, Sophie Grenier-Héroux, Noémie O'Farrell, Michel Nadeau, Maxime Robin et Sophie Thibeault.

Bon théâtre et bonne danse !

7 décembre 2015

Contes, fantasmes et film muet raconté par le corps!

À l'approche du temps des Fêtes, contes urbains, fantasmes érotiques mais surtout amoureux et un film muet raconté par le corps s'invitent aux Enfants en ce 7 décembre. Venez découvrir nos invités!

Par Robert Boisclair


Premier bloc - 17h 30

La cinquième édition des Contes à passer le temps sera décortiquée en compagnie de Maxime Robin et de Sophie Grenier-Héroux, homme et femme à tout faire de ce spectacle de contes urbains où Québec et sa banlieue sont en vedette.


Les contes à passer le temps
Premier acte
Du 11 au 20 décembre


Deuxième bloc - vers 17h 50


Maryse Lapierre de la pièce Faire l'amour sera en conversation téléphonique pour nous parler de cette pièce.

=========================================================
« Ce que vous entendrez ce soir sont des histoires vraies, toutes vraies
Cueillies à plusieurs bouches…
On a changé les noms, gardé les faits

Parce que faire l’amour pour vrai, ça descend dans le corps, ça reste
Comme le soleil les longues journées d’été

Avant de mourir, mon oncle m’a fait parvenir une carte
avec des bateaux dans une baie

Y m’a écrit
(elle lit)
Ce que je retiens de la vie, ma passion pour toutes les formes d’art et l’amour
L’amour pour ma femme et mes enfants.

J’me rappelle de ça souvent,
comme un feu qui réchauffe encore…
pour pas oublier ce qui compte vraiment
Toutes les fois où on a aimé

Ça me fait penser à des points lumineux sur une carte
Qui représenteraient toutes les fois où on a fait l’amour

Un jour on va regarder notre vie
le regard attiré vers ses points lumineux
là, on s’est uni
là, on s’est aimé
là, on s’est fait fourrer
là, on s’est fait baiser
là, on a été bouleversé par notre nuit d’amour
là, c’était du sexe vraiment pas le fun
et là, horrible, et là, c’était sublime
toutes ces fois-là… qu’est-ce qu’on était en vie

Survoler une vie comme une ville la nuit
Arrêter le regard sur ses points lumineux
Explorer un autre pays que le sien
Irradier
Le cul allumé, mouches à feu
libéré»
=========================================================

Faire l'amour
Périscope
Du 8 au 12 décembre


Troisième bloc - vers 18h 10

Crédit photo: Rolline Laporte

Pierre-Paul Savoie et Jeff Hall, concepteurs, chorégraphes et metteurs en scène de Bagne seront en conversation téléphonique pour nous parler de ce spectacle qui est un film muet raconté par le corps.

Bagne recréation
La Rotonde
8 et 9 décembre

Bon théâtre et bonne danse !
====================
Les 9 et 10 juillet 2016, je vais prendre part au Cyclo-Défi Enbridge contre le cancer. Si vous voulez en savoir plus sur cet événement caritatif, faire un don ou encore relever ce défi stimulant, vous pouvez cliquer ici. Merci de votre générosité!